La Bible


Epître aux Romains, chapitre 4

Justification par la foi : exemple d'Abraham et de David

 
Ge 15, 5 Et après l'avoir conduit dehors, il dit : Regarde vers le ciel, et compte les étoiles, si tu peux les compter. Et il lui dit : Telle sera ta postérité.
Ga 3, 6 Comme Abraham crut à Dieu, et que cela lui fut imputé à justice,
Ps 32, 1 De David. Cantique. Heureux celui à qui la transgression est remise, A qui le péché est pardonné !
[1] Que dirons-nous donc qu'Abraham, notre père, a obtenu selon la chair ? [2] Si Abraham a été justifié par les œuvres, il a sujet de se glorifier, mais non devant Dieu. [3] Car que dit l'Écriture ? Abraham crut à Dieu, et cela lui fut imputé à justice. [4] Or, à celui qui fait une œuvre, le salaire est imputé, non comme une grâce, mais comme une chose due ; [5] et à celui qui ne fait point d'œuvre, mais qui croit en celui qui justifie l'impie, sa foi lui est imputée à justice. [6] De même David exprime le bonheur de l'homme à qui Dieu impute la justice sans les œuvres : [7] Heureux ceux dont les iniquités sont pardonnées, Et dont les péchés sont couverts ! [8] Heureux l'homme à qui le Seigneur n'impute pas son péché ! [9] Ce bonheur n'est-il que pour les circoncis, ou est-il également pour les incirconcis ? Car nous disons que la foi fut imputée à justice à Abraham. [10] Comment donc lui fut-elle imputée ? Était-ce après, ou avant sa circoncision ? Il n'était pas encore circoncis, il était incirconcis. [11] Et il reçut le signe de la circoncision, comme sceau de la justice qu'il avait obtenue par la foi quand il était incirconcis, afin d'être le père de tous les incirconcis qui croient, pour que la justice leur fût aussi imputée, [12] et le père des circoncis, qui ne sont pas seulement circoncis, mais encore qui marchent sur les traces de la foi de notre père Abraham quand il était incirconcis.
 
Ga 3, 8 Aussi l'Écriture, prévoyant que Dieu justifierait les païens par la foi, a d'avance annoncé cette bonne nouvelle à Abraham : Toutes les nations seront bénies en toi !
Hé 11, 8 C'est par la foi qu'Abraham, lors de sa vocation, obéit et partit pour un lieu qu'il devait recevoir en héritage, et qu'il partit sans savoir où il allait.
[13] En effet, ce n'est pas par la loi que l'héritage du monde a été promis à Abraham ou à sa postérité, c'est par la justice de la foi. [14] Car, si les héritiers le sont par la loi, la foi est vaine, et la promesse est anéantie, [15] parce que la loi produit la colère, et que là où il n'y a point de loi il n'y a point non plus de transgression. [16] C'est pourquoi les héritiers le sont par la foi, pour que ce soit par grâce, afin que la promesse soit assurée à toute la postérité, non seulement à celle qui est sous la loi, mais aussi à celle qui a la foi d'Abraham, notre père à tous, selon qu'il est écrit : [17] Je t'ai établi père d'un grand nombre de nations. Il est notre père devant celui auquel il a cru, Dieu, qui donne la vie aux morts, et qui appelle les choses qui ne sont point comme si elles étaient. [18] Espérant contre toute espérance, il crut, en sorte qu'il devint père d'un grand nombre de nations, selon ce qui lui avait été dit : Telle sera ta postérité. [19] Et, sans faiblir dans la foi, il ne considéra point que son corps était déjà usé, puisqu'il avait près de cent ans, et que Sara n'était plus en état d'avoir des enfants. [20] Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, [21] et ayant la pleine conviction que ce qu'il promet il peut aussi l'accomplir. [22] C'est pourquoi cela lui fut imputé à justice. [23] Mais ce n'est pas à cause de lui seul qu'il est écrit que cela lui fut imputé ; [24] c'est encore à cause de nous, à qui cela sera imputé, à nous qui croyons en celui qui a ressuscité des morts Jésus notre Seigneur, [25] lequel a été livré pour nos offenses, et est ressuscité pour notre justification.
Ro 3 - Ro 5
 
 
 

© Dieu et consorts - plan de la Bible