La Bible


Epître aux Hébreux, chapitre 10

 
Ps 40, 7 Tu ne désires ni sacrifice ni offrande, Tu m'as ouvert les oreilles ; Tu ne demandes ni holocauste ni victime expiatoire.
[1] En effet, la loi, qui possède une ombre des biens à venir, et non l'exacte représentation des choses, ne peut jamais, par les mêmes sacrifices qu'on offre perpétuellement chaque année, amener les assistants à la perfection. [2] Autrement, n'aurait-on pas cessé de les offrir, parce que ceux qui rendent ce culte, étant une fois purifiés, n'auraient plus eu aucune conscience de leurs péchés ? [3] Mais le souvenir des péchés est renouvelé chaque année par ces sacrifices ; [4] car il est impossible que le sang des taureaux et des boucs ôte les péchés. [5] C'est pourquoi Christ, entrant dans le monde, dit : Tu n'as voulu ni sacrifice ni offrande, Mais tu m'as formé un corps ; [6] Tu n'as agréé ni holocaustes ni sacrifices pour le péché. [7] Alors j'ai dit : Voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi) Pour faire, ô Dieu, ta volonté. [8] Après avoir dit d'abord : Tu n'as voulu et tu n'as agréé ni sacrifices ni offrandes, Ni holocaustes ni sacrifices pour le péché (ce qu'on offre selon la loi), [9] il dit ensuite : Voici, je viens Pour faire ta volonté. Il abolit ainsi la première chose pour établir la seconde. [10] C'est en vertu de cette volonté que nous sommes sanctifiés, par l'offrande du corps de Jésus Christ, une fois pour toutes. [11] Et tandis que tout sacrificateur fait chaque jour le service et offre souvent les mêmes sacrifices, qui ne peuvent jamais ôter les péchés, [12] lui, après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu, [13] attendant désormais que ses ennemis soient devenus son marchepied. [14] Car, par une seule offrande, il a amené à la perfection pour toujours ceux qui sont sanctifiés. [15] C'est ce que le Saint Esprit nous atteste aussi ; car, après avoir dit : [16] Voici l'alliance que je ferai avec eux, Après ces jours-là, dit le Seigneur : Je mettrai mes lois dans leurs coeurs, Et je les écrirai dans leur esprit, il ajoute : [17] Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités. [18] Or, là où il y a pardon des péchés, il n'y a plus d'offrande pour le péché.

Exhortation à la fermeté dans la foi

[19] Ainsi donc, frères, puisque nous avons, au moyen du sang de Jésus, une libre entrée dans le sanctuaire [20] par la route nouvelle et vivante qu'il a inaugurée pour nous au travers du voile, c'est-à-dire, de sa chair, [21] et puisque nous avons un souverain sacrificateur établi sur la maison de Dieu, [22] approchons-nous avec un cœur sincère, dans la plénitude de la foi, les cœurs purifiés d'une mauvaise conscience, et le corps lavé d'une eau pure. [23] Retenons fermement la profession de notre espérance, car celui qui a fait la promesse est fidèle. [24] Veillons les uns sur les autres, pour nous exciter à la charité et aux bonnes œuvres. [25] N'abandonnons pas notre assemblée, comme c'est la coutume de quelques-uns ; mais exhortons-nous réciproquement, et cela d'autant plus que vous voyez s'approcher le jour. [26] Car, si nous péchons volontairement après avoir reçu la connaissance de la vérité, il ne reste plus de sacrifice pour les péchés, [27] mais une attente terrible du jugement et l'ardeur d'un feu qui dévorera les rebelles. [28] Celui qui a violé la loi de Moïse meurt sans miséricorde, sur la déposition de deux ou de trois témoins ; [29] de quel pire châtiment pensez-vous que sera jugé digne celui qui aura foulé aux pieds le Fils de Dieu, qui aura tenu pour profane le sang de l'alliance, par lequel il a été sanctifié, et qui aura outragé l'Esprit de la grâce ? [30] Car nous connaissons celui qui a dit : A moi la vengeance, à moi la rétribution ! et encore : Le Seigneur jugera son peuple. [31] C'est une chose terrible que de tomber entre les mains du Dieu vivant.
 
Ga 3, 4 Avez-vous tant souffert en vain ? si toutefois c'est en vain.
Mc 13, 13 Vous serez haïs de tous, à cause de mon nom, mais celui qui persévérera jusqu'à la fin sera sauvé.
[32] Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, [33] d'une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux tribulations, et de l'autre, vous associant à ceux dont la position était la même. [34] En effet, vous avez eu de la compassion pour les prisonniers, et vous avez accepté avec joie l'enlèvement de vos biens, sachant que vous avez des biens meilleurs et qui durent toujours. [35] N'abandonnez donc pas votre assurance, à laquelle est attachée une grande rémunération. [36] Car vous avez besoin de persévérance, afin qu'après avoir accompli la volonté de Dieu, vous obteniez ce qui vous est promis. [37] Encore un peu, un peu de temps : celui qui doit venir viendra, et il ne tardera pas. [38] Et mon juste vivra par la foi ; mais, s'il se retire, mon âme ne prend pas plaisir en lui. [39] Nous, nous ne sommes pas de ceux qui se retirent pour se perdre, mais de ceux qui ont la foi pour sauver leur âme.
Hé 9 - Hé 11
 
 
 

© Dieu et consorts - plan de la Bible