La Bible

Première Epître aux Corinthiens, chapitre 14

Les dons de l'Esprit pour l'édification de tous

 
Ro 14, 19 Ainsi donc, recherchons ce qui contribue à la paix et à l'édification mutuelle.
1Pi 4, 10 Comme de bons dispensateurs des diverses grâces de Dieu, que chacun de vous mette au service des autres le don qu'il a reçu,
[1] Recherchez la charité. Aspirez aussi aux dons spirituels, mais surtout à celui de prophétie. [2] En effet, celui qui parle en langue ne parle pas aux hommes, mais à Dieu, car personne ne le comprend, et c'est en esprit qu'il dit des mystères. [3] Celui qui prophétise, au contraire, parle aux hommes, les édifie, les exhorte, les console. [4] Celui qui parle en langue s'édifie lui-même ; celui qui prophétise édifie l'Église. [5] Je désire que vous parliez tous en langues, mais encore plus que vous prophétisiez. Celui qui prophétise est plus grand que celui qui parle en langues, à moins que ce dernier n'interprète, pour que l'Église en reçoive de l'édification. [6] Et maintenant, frères, de quelle utilité vous serais-je, si je venais à vous parlant en langues, et si je ne vous parlais pas par révélation, ou par connaissance, ou par prophétie, ou par doctrine ? [7] Si les objets inanimés qui rendent un son, comme une flûte ou une harpe, ne rendent pas des sons distincts, comment reconnaîtra-t-on ce qui est joué sur la flûte ou sur la harpe ? [8] Et si la trompette rend un son confus, qui se préparera au combat ? [9] De même vous, si par la langue vous ne donnez pas une parole distincte, comment saura-t-on ce que vous dites ? Car vous parlerez en l'air. [10] Quelque nombreuses que puissent être dans le monde les diverses langues, il n'en est aucune qui ne soit une langue intelligible ; [11] si donc je ne connais pas le sens de la langue, je serai un barbare pour celui qui parle, et celui qui parle sera un barbare pour moi. [12] De même vous, puisque vous aspirez aux dons spirituels, que ce soit pour l'édification de l'Église que vous cherchiez à en posséder abondamment. [13] C'est pourquoi, que celui qui parle en langue prie pour avoir le don d'interpréter. [14] Car si je prie en langue, mon esprit est en prière, mais mon intelligence demeure stérile. [15] Que faire donc ? Je prierai par l'esprit, mais je prierai aussi avec l'intelligence ; je chanterai par l'esprit, mais je chanterai aussi avec l'intelligence. [16] Autrement, si tu rends grâces par l'esprit, comment celui qui est dans les rangs de l'homme du peuple répondra-t-il Amen ! à ton action de grâces, puisqu'il ne sait pas ce que tu dis ? [17] Tu rends, il est vrai, d'excellentes actions de grâces, mais l'autre n'est pas édifié. [18] Je rends grâces à Dieu de ce que je parle en langue plus que vous tous ; [19] mais, dans l'Église, j'aime mieux dire cinq paroles avec mon intelligence, afin d'instruire aussi les autres, que dix mille paroles en langue. [20] Frères, ne soyez pas des enfants sous le rapport du jugement ; mais pour la malice, soyez enfants, et, à l'égard du jugement, soyez des hommes faits. [21] Il est écrit dans la loi : C'est par des hommes d'une autre langue Et par des lèvres d'étrangers Que je parlerai à ce peuple, Et ils ne m'écouteront pas même ainsi, dit le Seigneur. [22] Par conséquent, les langues sont un signe, non pour les croyants, mais pour les non-croyants ; la prophétie, au contraire, est un signe, non pour les non-croyants, mais pour les croyants. [23] Si donc, dans une assemblée de l'Église entière, tous parlent en langues, et qu'il survienne des hommes du peuple ou des non-croyants, ne diront-ils pas que vous êtes fous ? [24] Mais si tous prophétisent, et qu'il survienne quelque non-croyant ou un homme du peuple, il est convaincu par tous, il est jugé par tous, [25] les secrets de son cœur sont dévoilés, de telle sorte que, tombant sur sa face, il adorera Dieu, et publiera que Dieu est réellement au milieu de vous. [26] Que faire donc, frères ? Lorsque vous vous assemblez, les uns ou les autres parmi vous ont-ils un cantique, une instruction, une révélation, une langue, une interprétation, que tout se fasse pour l'édification. [27] En est-il qui parlent en langue, que deux ou trois au plus parlent, chacun à son tour, et que quelqu'un interprète ; [28] s'il n'y a point d'interprète, qu'on se taise dans l'Église, et qu'on parle à soi-même et à Dieu. [29] Pour ce qui est des prophètes, que deux ou trois parlent, et que les autres jugent ; [30] et si un autre qui est assis a une révélation, que le premier se taise. [31] Car vous pouvez tous prophétiser successivement, afin que tous soient instruits et que tous soient exhortés. [32] Les esprits des prophètes sont soumis aux prophètes ; [33] car Dieu n'est pas un Dieu de désordre, mais de paix. Comme dans toutes les Églises des saints, [34] que les femmes se taisent dans les assemblées, car il ne leur est pas permis d'y parler ; mais qu'elles soient soumises, selon que le dit aussi la loi. [35] Si elles veulent s'instruire sur quelque chose, qu'elles interrogent leurs maris à la maison ; car il est malséant à une femme de parler dans l'Église. [36] Est-ce de chez vous que la parole de Dieu est sortie ? ou est-ce à vous seuls qu'elle est parvenue ? [37] Si quelqu'un croit être prophète ou inspiré, qu'il reconnaisse que ce que je vous écris est un commandement du Seigneur. [38] Et si quelqu'un l'ignore, qu'il l'ignore. [39] Ainsi donc, frères, aspirez au don de prophétie, et n'empêchez pas de parler en langues. [40] Mais que tout se fasse avec bienséance et avec ordre.
1Co 13 - 1Co 15
 
 

© Dieu et consorts - plan de la Bible