La Bible

Lectures de la Bible
lundi 21 octobre

Ce site vous propose le texte intégral de la Bible, dans la traduction de Louis Segonds (1910).

Un plan de lecture de la Bible sur une durée d'une année vous est proposé ici, avec chaque jour un extrait de l'Ancien Testament, un Psaume, un extrait des Proverbes et un extrait du Nouveau Testament.

Genèse, 39

lire Genèse, 39

Joseph en Egypte

 
1S 18, 14 il réussissait dans toutes ses entreprises, et l'Éternel était avec lui.
Ps 1, 1 Heureux l'homme qui ne marche pas selon le conseil des méchants, Qui ne s'arrête pas sur la voie des pécheurs, Et qui ne s'assied pas en compagnie des moqueurs,
[1] On fit descendre Joseph en Égypte ; et Potiphar, officier de Pharaon, chef des gardes, Égyptien, l'acheta des Ismaélites qui l'y avaient fait descendre. [2] L'Éternel fut avec lui, et la prospérité l'accompagna ; il habitait dans la maison de son maître, l'Égyptien. [3] Son maître vit que l'Éternel était avec lui, et que l'Éternel faisait prospérer entre ses mains tout ce qu'il entreprenait. [4] Joseph trouva grâce aux yeux de son maître, qui l'employa à son service, l'établit sur sa maison, et lui confia tout ce qu'il possédait. [5] Dès que Potiphar l'eut établi sur sa maison et sur tout ce qu'il possédait, l'Éternel bénit la maison de l'Égyptien, à cause de Joseph ; et la bénédiction de l'Éternel fut sur tout ce qui lui appartenait, soit à la maison, soit aux champs. [6] Il abandonna aux mains de Joseph tout ce qui lui appartenait, et il n'avait avec lui d'autre soin que celui de prendre sa nourriture. Or, Joseph était beau de taille et beau de figure.
 
Ec 7, 26 Et j'ai trouvé plus amère que la mort la femme dont le cœur est un piège et un filet, et dont les mains sont des liens ; celui qui est agréable à Dieu lui échappe, mais le pécheur est pris par elle.
Pr 6, 20 Mon fils, garde les préceptes de ton père, Et ne rejette pas l'enseignement de ta mère.
Job 31, 1 J'avais fait un pacte avec mes yeux, Et je n'aurais pas arrêté mes regards sur une vierge.
Ja 1, 12 Heureux l'homme qui supporte patiemment la tentation ; car, après avoir été éprouvé, il recevra la couronne de vie, que le Seigneur a promise à ceux qui l'aiment.
[7] Après ces choses, il arriva que la femme de son maître porta les yeux sur Joseph, et dit : Couche avec moi ! [8] Il refusa, et dit à la femme de son maître : Voici, mon maître ne prend avec moi connaissance de rien dans la maison, et il a remis entre mes mains tout ce qui lui appartient. [9] Il n'est pas plus grand que moi dans cette maison, et il ne m'a rien interdit, excepté toi, parce que tu es sa femme. Comment ferais-je un aussi grand mal et pécherais-je contre Dieu ? [10] Quoiqu'elle parlât tous les jours à Joseph, il refusa de coucher auprès d'elle, d'être avec elle. [11] Un jour qu'il était entré dans la maison pour faire son ouvrage, et qu'il n'y avait là aucun des gens de la maison, [12] elle le saisit par son vêtement, en disant : Couche avec moi ! Il lui laissa son vêtement dans la main, et s'enfuit au dehors. [13] Lorsqu'elle vit qu'il lui avait laissé son vêtement dans la main, et qu'il s'était enfui dehors, [14] elle appela les gens de sa maison, et leur dit : Voyez, il nous a amené un Hébreu pour se jouer de nous. Cet homme est venu vers moi pour coucher avec moi ; mais j'ai crié à haute voix. [15] Et quand il a entendu que j'élevais la voix et que je criais, il a laissé son vêtement à côté de moi et s'est enfui dehors. [16] Et elle posa le vêtement de Joseph à côté d'elle, jusqu'à ce que son maître rentrât à la maison.
Joseph accusé par la femme de Potiphar
Joseph accusé par la femme de Potiphar
[17] Alors elle lui parla ainsi : L'esclave hébreu que tu nous as amené est venu vers moi pour se jouer de moi. [18] Et comme j'ai élevé la voix et que j'ai crié, il a laissé son vêtement à côté de moi et s'est enfui dehors. [19] Après avoir entendu les paroles de sa femme, qui lui disait : Voilà ce que m'a fait ton esclave ! le maître de Joseph fut enflammé de colère.

Joseph en prison

[20] Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés : il fut là, en prison.
 
Ps 105, 18 On serra ses pieds dans des liens, On le mit aux fers,
1Pi 2, 19 Car c'est une grâce que de supporter des afflictions par motif de conscience envers Dieu, quand on souffre injustement.
[21] L'Éternel fut avec Joseph, et il étendit sur lui sa bonté. Il le mit en faveur aux yeux du chef de la prison. [22] Et le chef de la prison plaça sous sa surveillance tous les prisonniers qui étaient dans la prison ; et rien ne s'y faisait que par lui. [23] Le chef de la prison ne prenait aucune connaissance de ce que Joseph avait en main, parce que l'Éternel était avec lui. Et l'Éternel donnait de la réussite à ce qu'il faisait.

Genèse, 40

lire Genèse, 40

Joseph interprète les songes des officiers de Pharaon

 
Ge 39, 20 Il prit Joseph, et le mit dans la prison, dans le lieu où les prisonniers du roi étaient enfermés : il fut là, en prison.
Ge 41, 1 Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve.
Jg 7, 13 Gédéon arriva ; et voici, un homme racontait à son camarade un songe. Il disait : J'ai eu un songe ; et voici, un gâteau de pain d'orge roulait dans le camp de Madian ; il est venu heurter jusqu'à la tente, et elle est tombée ; il l'a retournée sens dessus dessous, et elle a été renversée.
[1] Après ces choses, il arriva que l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, offensèrent leur maître, le roi d'Égypte. [2] Pharaon fut irrité contre ses deux officiers, le chef des échansons et le chef des panetiers. [3] Et il les fit mettre dans la maison du chef des gardes, dans la prison, dans le lieu où Joseph était enfermé. [4] Le chef des gardes les plaça sous la surveillance de Joseph, qui faisait le service auprès d'eux ; et ils passèrent un certain temps en prison. [5] Pendant une même nuit, l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, qui étaient enfermés dans la prison, eurent tous les deux un songe, chacun le sien, pouvant recevoir une explication distincte. [6] Joseph, étant venu le matin vers eux, les regarda ; et voici, ils étaient tristes. [7] Alors il questionna les officiers de Pharaon, qui étaient avec lui dans la prison de son maître, et il leur dit : Pourquoi avez-vous mauvais visage aujourd'hui ?
Joseph, l'échanson et le panetier
Joseph, l'échanson et le panetier
[8] Ils lui répondirent : Nous avons eu un songe, et il n'y a personne pour l'expliquer. Joseph leur dit : N'est-ce pas à Dieu qu'appartiennent les explications ? Racontez-moi donc votre songe. [9] Le chef des échansons raconta son songe à Joseph, et lui dit : Dans mon songe, voici, il y avait un cep devant moi. [10] Ce cep avait trois sarments. Quand il eut poussé, sa fleur se développa et ses grappes donnèrent des raisins mûrs. [11] La coupe de Pharaon était dans ma main. Je pris les raisins, je les pressai dans la coupe de Pharaon, et je mis la coupe dans la main de Pharaon. [12] Joseph lui dit : En voici l'explication. Les trois sarments sont trois jours. [13] Encore trois jours, et Pharaon relèvera ta tête et te rétablira dans ta charge ; tu mettras la coupe dans la main de Pharaon, comme tu en avais l'habitude lorsque tu étais son échanson. [14] Mais souviens-toi de moi, quand tu seras heureux, et montre, je te prie, de la bonté à mon égard ; parle en ma faveur à Pharaon, et fais-moi sortir de cette maison. [15] Car j'ai été enlevé du pays des Hébreux, et ici même je n'ai rien fait pour être mis en prison. [16] Le chef des panetiers, voyant que Joseph avait donné une explication favorable, dit : Voici, il y avait aussi, dans mon songe, trois corbeilles de pain blanc sur ma tête. [17] Dans la corbeille la plus élevée il y avait pour Pharaon des mets de toute espèce, cuits au four ; et les oiseaux les mangeaient dans la corbeille au-dessus de ma tête. [18] Joseph répondit, et dit : En voici l'explication. Les trois corbeilles sont trois jours. [19] Encore trois jours, et Pharaon enlèvera ta tête de dessus toi, te fera pendre à un bois, et les oiseaux mangeront ta chair. [20] Le troisième jour, jour de la naissance de Pharaon, il fit un festin à tous ses serviteurs ; et il éleva la tête du chef des échansons et la tête du chef des panetiers, au milieu de ses serviteurs : [21] il rétablit le chef des échansons dans sa charge d'échanson, pour qu'il mît la coupe dans la main de Pharaon ; [22] mais il fit pendre le chef des panetiers, selon l'explication que Joseph leur avait donnée. [23] Le chef des échansons ne pensa plus à Joseph. Il l'oublia.

Genèse, 41

lire Genèse, 41

Joseph devant Pharaon

Joseph interprète un rêve de Pharaon
Joseph interprète un rêve de Pharaon
 
Ge 40, 1 Après ces choses, il arriva que l'échanson et le panetier du roi d'Égypte, offensèrent leur maître, le roi d'Égypte.
Da 2, 4 Les Chaldéens répondirent au roi en langue araméenne : O roi, vis éternellement ! dis le songe à tes serviteurs, et nous en donnerons l'explication.
La 3, 26 Il est bon d'attendre en silence Le secours de l'Éternel.
[1] Au bout de deux ans, Pharaon eut un songe. Voici, il se tenait près du fleuve. [2] Et voici, sept vaches belles à voir et grasses de chair montèrent hors du fleuve, et se mirent à paître dans la prairie. [3] Sept autres vaches laides à voir et maigres de chair montèrent derrière elles hors du fleuve, et se tinrent à leurs côtés sur le bord du fleuve. [4] Les vaches laides à voir et maigres de chair mangèrent les sept vaches belles à voir et grasses de chair. Et Pharaon s'éveilla. [5] Il se rendormit, et il eut un second songe. Voici, sept épis gras et beaux montèrent sur une même tige. [6] Et sept épis maigres et brûlés par le vent d'orient poussèrent après eux. [7] Les épis maigres engloutirent les sept épis gras et pleins. Et Pharaon s'éveilla. Voilà le songe. [8] Le matin, Pharaon eut l'esprit agité, et il fit appeler tous les magiciens et tous les sages de l'Égypte. Il leur raconta ses songes. Mais personne ne put les expliquer à Pharaon. [9] Alors le chef des échansons prit la parole, et dit à Pharaon : Je vais rappeler aujourd'hui le souvenir de ma faute. [10] Pharaon s'était irrité contre ses serviteurs ; et il m'avait fait mettre en prison dans la maison du chef des gardes, moi et le chef des panetiers. [11] Nous eûmes l'un et l'autre un songe dans une même nuit ; et chacun de nous reçut une explication en rapport avec le songe qu'il avait eu. [12] Il y avait là avec nous un jeune Hébreu, esclave du chef des gardes. Nous lui racontâmes nos songes, et il nous les expliqua. [13] Les choses sont arrivées selon l'explication qu'il nous avait donnée. Pharaon me rétablit dans ma charge, et il fit pendre le chef des panetiers.

Psaumes, 18

lire Psaumes, 18

Louanges après la délivrance

 
2S 22, 1 David adressa à l'Éternel les paroles de ce cantique, lorsque l'Éternel l'eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül.
Ps 2, 1 Pourquoi ce tumulte parmi les nations, Ces vaines pensées parmi les peuples ?
[1] Au chef des chantres. Du serviteur de l'Éternel, de David, qui adressa à l'Éternel les paroles de ce cantique, lorsque l'Éternel l'eut délivré de la main de tous ses ennemis et de la main de Saül. Il dit : [2] Je t'aime, ô Éternel, ma force ! [3] Éternel, mon rocher, ma forteresse, mon libérateur ! Mon Dieu, mon rocher, où je trouve un abri ! Mon bouclier, la force qui me sauve, ma haute retraite ! [4] Je m'écrie : Loué soit l'Éternel ! Et je suis délivré de mes ennemis. [5] Les liens de la mort m'avaient environné, Et les torrents de la destruction m'avaient épouvanté ; [6] Les liens du sépulcre m'avaient entouré, Les filets de la mort m'avaient surpris. [7] Dans ma détresse, j'ai invoqué l'Éternel, J'ai crié à mon Dieu ; De son palais, il a entendu ma voix, Et mon cri est parvenu devant lui à ses oreilles. [8] La terre fut ébranlée et trembla, Les fondements des montagnes frémirent, Et ils furent ébranlés, parce qu'il était irrité. [9] Il s'élevait de la fumée dans ses narines, Et un feu dévorant sortait de sa bouche : Il en jaillissait des charbons embrasés. [10] Il abaissa les cieux, et il descendit : Il y avait une épaisse nuée sous ses pieds. [11] Il était monté sur un chérubin, et il volait, Il planait sur les ailes du vent. [12] Il faisait des ténèbres sa retraite, sa tente autour de lui, Il était enveloppé des eaux obscures et de sombres nuages. [13] De la splendeur qui le précédait s'échappaient les nuées, Lançant de la grêle et des charbons de feu. [14] L'Éternel tonna dans les cieux, Le Très Haut fit retentir sa voix, Avec la grêle et les charbons de feu. [15] Il lança ses flèches et dispersa mes ennemis, Il multiplia les coups de la foudre et les mit en déroute. [16] Le lit des eaux apparut, Les fondements du monde furent découverts, Par ta menace, ô Éternel ! Par le bruit du souffle de tes narines. [17] Il étendit sa main d'en haut, il me saisit, Il me retira des grandes eaux ; [18] Il me délivra de mon adversaire puissant, De mes ennemis qui étaient plus forts que moi. [19] Ils m'avaient surpris au jour de ma détresse ; Mais l'Éternel fut mon appui. [20] Il m'a mis au large, Il m'a sauvé, parce qu'il m'aime.

Proverbes, 3

lire Proverbes, 3
[21] Mon fils, que ces enseignements ne s'éloignent pas de tes yeux, Garde la sagesse et la réflexion : [22] Elles seront la vie de ton âme, Et l'ornement de ton cou. [23] Alors tu marcheras avec assurance dans ton chemin, Et ton pied ne heurtera pas. [24] Si tu te couches, tu seras sans crainte ; Et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux. [25] Ne redoute ni une terreur soudaine, Ni une attaque de la part des méchants ; [26] Car l'Éternel sera ton assurance, Et il préservera ton pied de toute embûche.

Evangile selon Matthieu, 13

lire Evangile selon Matthieu, 13

Le filet

[47] Le royaume des cieux est encore semblable à un filet jeté dans la mer et ramassant des poissons de toute espèce. [48] Quand il est rempli, les pêcheurs le tirent ; et, après s'être assis sur le rivage, ils mettent dans des vases ce qui est bon, et ils jettent ce qui est mauvais. [49] Il en sera de même à la fin du monde. Les anges viendront séparer les méchants d'avec les justes, [50] et ils les jetteront dans la fournaise ardente, où il y aura des pleurs et des grincements de dents. [51] Avez-vous compris toutes ces choses ? -Oui, répondirent-ils.

Le maître de maison

[52] Et il leur dit : C'est pourquoi, tout scribe instruit de ce qui regarde le royaume des cieux est semblable à un maître de maison qui tire de son trésor des choses nouvelles et des choses anciennes.

Jésus à Nazareth

 
Mc 6, 1 Jésus partit de là, et se rendit dans sa patrie. Ses disciples le suivirent.
Lu 4, 16 Il se rendit à Nazareth, où il avait été élevé, et, selon sa coutume, il entra dans la synagogue le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture,
Jn 1, 11 Elle est venue chez les siens, et les siens ne l'ont point reçue.
[53] Lorsque Jésus eut achevé ces paraboles, il partit de là.
Jésus dans la synagogue
Jésus dans la synagogue
[54] S'étant rendu dans sa patrie, il enseignait dans la synagogue, de sorte que ceux qui l'entendirent étaient étonnés et disaient : D'où lui viennent cette sagesse et ces miracles ? [55] N'est-ce pas le fils du charpentier ? n'est-ce pas Marie qui est sa mère ? Jacques, Joseph, Simon et Jude, ne sont-ils pas ses frères ? [56] et ses sœurs ne sont-elles pas toutes parmi nous ? D'où lui viennent donc toutes ces choses ? [57] Et il était pour eux une occasion de chute. Mais Jésus leur dit : Un prophète n'est méprisé que dans sa patrie et dans sa maison. [58] Et il ne fit pas beaucoup de miracles dans ce lieu, à cause de leur incrédulité.

Evangile selon Matthieu, 14

lire Evangile selon Matthieu, 14

Meurtre de Jean-Baptiste

 
Mc 6, 14 Le roi Hérode entendit parler de Jésus, dont le nom était devenu célèbre, et il dit : Jean Baptiste est ressuscité des morts, et c'est pour cela qu'il se fait par lui des miracles.
Lu 9, 7 Hérode le tétrarque entendit parler de tout ce qui se passait, et il ne savait que penser. Car les uns disaient que Jean était ressuscité des morts ;
[1] En ce temps-là, Hérode le tétrarque, ayant entendu parler de Jésus, [2] (14-1) dit à ses serviteurs : C'est Jean-Baptiste ! (14-2) Il est ressuscité des morts, et c'est pour cela qu'il se fait par lui des miracles. [3] Car Hérode, qui avait fait arrêter Jean, l'avait lié et mis en prison, à cause d'Hérodias, femme de Philippe, son frère, [4] parce que Jean lui disait : Il ne t'est pas permis de l'avoir pour femme. [5] Il voulait le faire mourir, mais il craignait la foule, parce qu'elle regardait Jean comme un prophète.
La fille d'Hérode reçoit la tête de Jean-Baptiste
La fille d'Hérode reçoit la tête de Jean-Baptiste
[6] Or, lorsqu'on célébra l'anniversaire de la naissance d'Hérode, la fille d'Hérodias dansa au milieu des convives, et plut à Hérode, [7] de sorte qu'il promit avec serment de lui donner ce qu'elle demanderait. [8] A l'instigation de sa mère, elle dit : Donne-moi ici, sur un plat, la tête de Jean-Baptiste. [9] Le roi fut attristé ; mais, à cause de ses serments et des convives, il commanda qu'on la lui donne, [10] et il envoya décapiter Jean dans la prison. [11] Sa tête fut apportée sur un plat, et donnée à la jeune fille, qui la porta à sa mère. [12] Les disciples de Jean vinrent prendre son corps, et l'ensevelirent. Et ils allèrent l'annoncer à Jésus.
 
 

© Dieu et consorts - plan de la Bible

un site réalisé avec bon goût à Saint Jean d'Illac