La Bible

Lectures de la Bible
samedi 28 novembre

Ce site vous propose le texte intégral de la Bible, dans la traduction de Louis Segonds (1910).

Un plan de lecture de la Bible sur une durée d'une année vous est proposé ici, avec chaque jour un extrait de l'Ancien Testament, un Psaume, un extrait des Proverbes et un extrait du Nouveau Testament.

Second livre des Rois, 3

lire Second livre des Rois, 3

Joram, roi d'Israël

 
2Ch 18, 1 Josaphat eut en abondance des richesses et de la gloire, et il s'allia par mariage avec Achab.
Ps 107, 4 Ils erraient dans le désert, ils marchaient dans la solitude, Sans trouver une ville où ils pussent habiter.
[1] Joram, fils d'Achab, régna sur Israël à Samarie, la dix-huitième année de Josaphat, roi de Juda. Il régna douze ans. [2] Il fit ce qui est mal aux yeux de l'Éternel, non pas toutefois comme son père et sa mère. Il renversa les statues de Baal que son père avait faites ; [3] mais il se livra aux péchés de Jéroboam, fils de Nebath, qui avait fait pécher Israël, et il ne s'en détourna point.

Expédition d'Israël et de Juda contre Moab

[4] Méscha, roi de Moab, possédait des troupeaux, et il payait au roi d'Israël un tribut de cent mille agneaux et de cent mille béliers avec leur laine. [5] A la mort d'Achab, le roi de Moab se révolta contre le roi d'Israël. [6] Le roi Joram sortit alors de Samarie, et passa en revue tout Israël. [7] Il se mit en marche, et il fit dire à Josaphat, roi de Juda : Le roi de Moab s'est révolté contre moi ; veux-tu venir avec moi attaquer Moab ? Josaphat répondit : J'irai, moi comme toi, mon peuple comme ton peuple, mes chevaux comme tes chevaux. [8] Et il dit : Par quel chemin monterons-nous ? Joram dit : Par le chemin du désert d'Édom. [9] Le roi d'Israël, le roi de Juda et le roi d'Édom, partirent ; et après une marche de sept jours, ils manquèrent d'eau pour l'armée et pour les bêtes qui la suivaient. [10] Alors le roi d'Israël dit : Hélas ! l'Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab. [11] Mais Josaphat dit : N'y a-t-il ici aucun prophète de l'Éternel, par qui nous puissions consulter l'Éternel ? L'un des serviteurs du roi d'Israël répondit : Il y a ici Élisée, fils de Schaphath, qui versait l'eau sur les mains d'Élie. [12] Et Josaphat dit : La parole de l'Éternel est avec lui. Le roi d'Israël, Josaphat et le roi d'Édom, descendirent auprès de lui. [13] Élisée dit au roi d'Israël : Qu'y a-t-il entre moi et toi ? Va vers les prophètes de ton père et vers les prophètes de ta mère. Et le roi d'Israël lui dit : Non ! car l'Éternel a appelé ces trois rois pour les livrer entre les mains de Moab. [14] Élisée dit : L'Éternel des armées, dont je suis le serviteur, est vivant ! si je n'avais égard à Josaphat, roi de Juda, je ne ferais aucune attention à toi et je ne te regarderais pas. [15] Maintenant, amenez-moi un joueur de harpe. Et comme le joueur de harpe jouait, la main de l'Éternel fut sur Élisée. [16] Et il dit : Ainsi parle l'Éternel : Faites dans cette vallée des fosses, des fosses ! [17] Car ainsi parle l'Éternel : Vous n'apercevrez point de vent et vous ne verrez point de pluie, et cette vallée se remplira d'eau, et vous boirez, vous, vos troupeaux et votre bétail. [18] Mais cela est peu de chose aux yeux de l'Éternel. Il livrera Moab entre vos mains ; [19] vous frapperez toutes les villes fortes et toutes les villes d'élite, vous abattrez tous les bons arbres, vous boucherez toutes les sources d'eau, et vous ruinerez avec des pierres tous les meilleurs champs. [20] Or le matin, au moment de la présentation de l'offrande, voici, l'eau arriva du chemin d'Édom, et le pays fut rempli d'eau. [21] Cependant, tous les Moabites ayant appris que les rois montaient pour les attaquer, on convoqua tous ceux en âge de porter les armes et même au-dessus, et ils se tinrent sur la frontière. [22] Ils se levèrent de bon matin, et quand le soleil brilla sur les eaux, les Moabites virent en face d'eux les eaux rouges comme du sang. [23] Ils dirent : C'est du sang ! les rois ont tiré l'épée entre eux, ils se sont frappés les uns les autres ; maintenant, Moabites, au pillage ! [24] Et ils marchèrent contre le camp d'Israël. Mais Israël se leva, et frappa Moab, qui prit la fuite devant eux. Ils pénétrèrent dans le pays, et frappèrent Moab. [25] Ils renversèrent les villes, ils jetèrent chacun des pierres dans tous les meilleurs champs et les en remplirent, ils bouchèrent toutes les sources d'eau, et ils abattirent tous les bons arbres ; et les frondeurs enveloppèrent et battirent Kir Haréseth, dont on ne laissa que les pierres. [26] Le roi de Moab, voyant qu'il avait le dessous dans le combat, prit avec lui sept cents hommes tirant l'épée pour se frayer un passage jusqu'au roi d'Édom ; mais ils ne purent pas. [27] Il prit alors son fils premier-né, qui devait régner à sa place, et il l'offrit en holocauste sur la muraille. Et une grande indignation s'empara d'Israël, qui s'éloigna du roi de Moab et retourna dans son pays.

Second livre des Rois, 4

lire Second livre des Rois, 4

Miracle de l'huile et de la veuve

 
1R 17, 8 Alors la parole de l'Éternel lui fut adressée en ces mots :
Mc 6, 34 Quand il sortit de la barque, Jésus vit une grande foule, et fut ému de compassion pour eux, parce qu'ils étaient comme des brebis qui n'ont point de berger ; et il se mit à leur enseigner beaucoup de choses.
Ps 68, 6 Le père des orphelins, le défenseur des veuves, C'est Dieu dans sa demeure sainte.
Ph 4, 19 Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus Christ.
[1] Une femme d'entre les femmes des fils des prophètes cria à Élisée, en disant : Ton serviteur mon mari est mort, et tu sais que ton serviteur craignait l'Éternel ; or le créancier est venu pour prendre mes deux enfants et en faire ses esclaves. [2] Élisée lui dit : Que puis-je faire pour toi ? Dis-moi, qu'as-tu à la maison ? Elle répondit : Ta servante n'a rien du tout à la maison qu'un vase d'huile. [3] Et il dit : Va demander au dehors des vases chez tous tes voisins, des vases vides, et n'en demande pas un petit nombre. [4] Quand tu seras rentrée, tu fermeras la porte sur toi et sur tes enfants ; tu verseras dans tous ces vases, et tu mettras de côté ceux qui seront pleins. [5] Alors elle le quitta. Elle ferma la porte sur elle et sur ses enfants ; ils lui présentaient les vases, et elle versait. [6] Lorsque les vases furent pleins, elle dit à son fils : Présente-moi encore un vase. Mais il lui répondit : Il n'y a plus de vase. Et l'huile s'arrêta. [7] Elle alla le rapporter à l'homme de Dieu, et il dit : Va vendre l'huile, et paie ta dette ; et tu vivras, toi et tes fils, de ce qui restera.

Résurrection du fils de la Sunamite

 
Hé 13, 2 N'oubliez pas l'hospitalité ; car, en l'exerçant, quelques-uns ont logé des anges, sans le savoir.
Mt 10, 40 Celui qui vous reçoit me reçoit, et celui qui me reçoit, reçoit celui qui m'a envoyé.
1R 17, 17 Après ces choses, le fils de la femme, maîtresse de la maison, devint malade, et sa maladie fut si violente qu'il ne resta plus en lui de respiration.
Hé 11, 35 Des femmes recouvrèrent leurs morts par la résurrection ; d'autres furent livrés aux tourments, et n'acceptèrent point de délivrance, afin d'obtenir une meilleure résurrection ;
Ps 84, 7 Lorsqu'ils traversent la vallée de Baca, Ils la transforment en un lieu plein de sources, Et la pluie la couvre aussi de bénédictions.
Ps 116, 11 Je disais dans mon angoisse : Tout homme est trompeur.
[8] Un jour Élisée passait par Sunem. Il y avait là une femme de distinction, qui le pressa d'accepter à manger. Et toutes les fois qu'il passait, il se rendait chez elle pour manger. [9] Elle dit à son mari : Voici, je sais que cet homme qui passe toujours chez nous est un saint homme de Dieu. [10] Faisons une petite chambre haute avec des murs, et mettons-y pour lui un lit, une table, un siège et un chandelier, afin qu'il s'y retire quand il viendra chez nous. [11] Élisée, étant revenu à Sunem, se retira dans la chambre haute et y coucha. [12] Il dit à Guéhazi, son serviteur : Appelle cette Sunamite. Guéhazi l'appela, et elle se présenta devant lui. [13] Et Élisée dit à Guéhazi : Dis-lui : Voici, tu nous as montré tout cet empressement ; que peut-on faire pour toi ? Faut-il parler pour toi au roi ou au chef de l'armée ? Elle répondit : J'habite au milieu de mon peuple. [14] Et il dit : Que faire pour elle ? Guéhazi répondit : Mais, elle n'a point de fils, et son mari est vieux. [15] Et il dit : Appelle-la. Guéhazi l'appela, et elle se présenta à la porte. [16] Élisée lui dit : A cette même époque, l'année prochaine, tu embrasseras un fils. Et elle dit : Non ! mon seigneur, homme de Dieu, ne trompe pas ta servante ! [17] Cette femme devint enceinte, et elle enfanta un fils à la même époque, l'année suivante, comme Élisée lui avait dit.

Psaumes, 141

lire Psaumes, 141

Prière pour être délivré des homme violents

 
1S 25, 1 Samuel mourut. Tout Israël s'étant assemblé le pleura, et on l'enterra dans sa demeure à Rama. Ce fut alors que David se leva et descendit au désert de Paran.
Ps 28, 1 De David. Éternel ! c'est à toi que je crie. Mon rocher ! ne reste pas sourd à ma voix, De peur que, si tu t'éloignes sans me répondre, Je ne sois semblable à ceux qui descendent dans la fosse.
[1] Psaume de David. Éternel, je t'invoque : viens en hâte auprès de moi ! Prête l'oreille à ma voix, quand je t'invoque ! [2] Que ma prière soit devant ta face comme l'encens, Et l'élévation de mes mains comme l'offrande du soir ! [3] Éternel, mets une garde à ma bouche, Veille sur la porte de mes lèvres ! [4] N'entraîne pas mon cœur à des choses mauvaises, A des actions coupables avec les hommes qui font le mal, Et que je ne prenne aucune part à leurs festins ! [5] Que le juste me frappe, c'est une faveur ; Qu'il me châtie, c'est de l'huile sur ma tête : Ma tête ne se détournera pas ; Mais de nouveau ma prière s'élèvera contre leur méchanceté. [6] Que leurs juges soient précipités le long des rochers, Et l'on écoutera mes paroles, car elles sont agréables. [7] Comme quand on laboure et qu'on fend la terre, Ainsi nos os sont dispersés à l'entrée du séjour des morts. [8] C'est vers toi, Éternel, Seigneur ! que se tournent mes yeux, C'est auprès de toi que je cherche un refuge : N'abandonne pas mon âme ! [9] Garantis-moi du piège qu'ils me tendent, Et des embûches de ceux qui font le mal ! [10] Que les méchants tombent dans leurs filets, Et que j'échappe en même temps !

Proverbes, 17

lire Proverbes, 17
[9] Celui qui couvre une faute cherche l'amour, Et celui qui la rappelle dans ses discours divise les amis. [10] Une réprimande fait plus d'impression sur l'homme intelligent Que cent coups sur l'insensé.

Epître aux Romains, 16

lire Epître aux Romains, 16

Salutations personnelles et amour fraternel

 
Ac 18, 2 Il y trouva un Juif nommé Aquilas, originaire du Pont, récemment arrivé d'Italie avec sa femme Priscille, parce que Claude avait ordonné à tous les Juifs de sortir de Rome. Il se lia avec eux ;
1Co 16, 19 Les Églises d'Asie vous saluent. Aquilas et Priscille, avec l'Église qui est dans leur maison, vous saluent beaucoup dans le Seigneur.
[1] Je vous recommande Phoebé, notre sœur, qui est diaconesse de l'Église de Cenchrées, [2] afin que vous la receviez en notre Seigneur d'une manière digne des saints, et que vous l'assistiez dans les choses où elle aurait besoin de vous, car elle en a donné aide à plusieurs et à moi-même. [3] Saluez Prisca et Aquilas, mes compagnons d'œuvre en Jésus Christ, [4] qui ont exposé leur tête pour sauver ma vie ; ce n'est pas moi seul qui leur rends grâces, ce sont encore toutes les Églises des païens. [5] Saluez aussi l'Église qui est dans leur maison. Saluez Épaïnète, mon bien-aimé, qui a été pour Christ les prémices de l'Asie. [6] Saluez Marie, qui a pris beaucoup de peine pour vous. [7] Saluez Andronicus et Junias, mes parents et mes compagnons de captivité, qui jouissent d'une grande considération parmi les apôtres, et qui même ont été en Christ avant moi. [8] Saluez Amplias, mon bien-aimé dans le Seigneur. [9] Saluez Urbain, notre compagnon d'œuvre en Christ, et Stachys, mon bien-aimé. [10] Saluez Apellès, qui est éprouvé en Christ. Saluez ceux de la maison d'Aristobule. [11] Saluez Hérodion, mon parent. Saluez ceux de la maison de Narcisse qui sont dans le Seigneur. [12] Saluez Tryphène et Tryphose, qui travaillent pour le Seigneur. Saluez Perside, la bien-aimée, qui a beaucoup travaillé pour le Seigneur. [13] Saluez Rufus, l'élu du Seigneur, et sa mère, qui est aussi la mienne. [14] Saluez Asyncrite, Phlégon, Hermès, Patrobas, Hermas, et les frères qui sont avec eux. [15] Saluez Philologue et Julie, Nérée et sa sœur, et Olympe, et tous les saints qui sont avec eux. [16] Saluez-vous les uns les autres par un saint baiser. Toutes les Églises de Christ vous saluent.
 
Tit 3, 9 Voilà ce qui est bon et utile aux hommes. Mais évite les discussions folles, les généalogies, les querelles, les disputes relatives à la loi ; car elles sont inutiles et vaines.
2Pi 2, 1 Il y a eu parmi le peuple de faux prophètes, et il y aura de même parmi vous de faux docteurs, qui introduiront des sectes pernicieuses, et qui, reniant le maître qui les a rachetés, attireront sur eux une ruine soudaine.
[17] Je vous exhorte, frères, à prendre garde à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l'enseignement que vous avez reçu. Éloignez-vous d'eux. [18] Car de tels hommes ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre ; et, par des paroles douces et flatteuses, ils séduisent les cœurs des simples. [19] Pour vous, votre obéissance est connue de tous ; je me réjouis donc à votre sujet, et je désire que vous soyez sages en ce qui concerne le bien et purs en ce qui concerne le mal. [20] Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds. Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous ! [21] Timothée, mon compagnon d'œuvre, vous salue, ainsi que Lucius, Jason et Sosipater, mes parents. [22] Je vous salue dans le Seigneur, moi Tertius, qui ai écrit cette lettre. [23] Gaïus, mon hôte et celui de toute l'Église, vous salue. Éraste, le trésorier de la ville, vous salue, ainsi que le frère Quartus. [24] Que la grâce de notre Seigneur Jésus Christ soit avec vous tous ! Amen ! [25] A celui qui peut vous affermir selon mon Évangile et la prédication de Jésus Christ, conformément à la révélation du mystère caché pendant des siècles, [26] mais manifesté maintenant par les écrits des prophètes, d'après l'ordre du Dieu éternel, et porté à la connaissance de toutes les nations, afin qu'elles obéissent à la foi, [27] à Dieu, seul sage, soit la gloire aux siècles des siècles, par Jésus Christ ! Amen !
 
 

© Dieu et consorts - plan de la Bible